Les immortelles d’Agapia

Le Monastère d’Agapia (Roumanie) est l’un des rares ensembles monastiques de la Moldavie roumaine à être peuplé par des nonnes. On pouvait naguère (1973 !) être hébergé par les soeurs. Cette tradition a été interrompue, avec l’explosion du tourisme et l’implantation de dizaines d’auberges et pensions dans toute la région.

Le monastère de Văratec

Le monastère de Văratec n’est pas le plus connu ni le plus visité des monastères de la région de Neamț. On lui préfère sans doute Agapia. Văratec a pourtant son charme, simple et calme, et son église une originalité par rapport à toutes ses voisines : ses clochers ronds.

Văratec (Roumanie)  Août/August 2017

 

 

Le delta du Danube

Le Danube, deuxième fleuve d’Europe, une immense zone naturelle protégée constituée par son delta à la frontière de la Roumanie et de l’Ukraine. Une visite indispensable, à ne pas faire à la va-vite. Il faut y consacrer la journée, choisir de préférence un petit bateau avec peu de passagers, pour observer tranquillement une faune, une nature, aussi généreuses.

IMG_1200IMG_1206IMG_1207IMG_1308

IMG_1310

IMG_1313

IMG_1315

IMG_1321

IMG_1323

IMG_1264.jpg

IMG_1260.jpg

IMG_1259.jpgIMG_1257.jpg

On s’arrête dans les villages de Mila 23 et Letea, au départ repaires de quelques pêcheurs, aujourd’hui électrifiés, connectés, mais ayant gardé leur cachet, leur originalité, comme ces maisons lipovènes.

IMG_1267

IMG_1269

IMG_1299

IMG_1301

IMG_1302

IMG_1274

IMG_1253

IMG_1254

IMG_1251(La modeste église Saint Jean Chrysostome de Mila 23)

IMG_1252

IMG_1263IMG_1261

IMG_1257

On arrive dans une immense plaine sablonneuse bordée d’une forêt très ancienne, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, où se retrouve normalement une colonie de près de 600 chevaux sauvages, à Letea

IMG_1277

IMG_1279IMG_1284IMG_1282IMG_1294IMG_1288IMG_1292

Point de départ obligé de toutes les excursions dans le delta, la ville de TulceaOn recommande Veradatouret pour dîner le soir, sur la promenade qui longe le port, un authentique restaurant familial de poissons à petits prix : Ivan Pescar Fish bar.

Tulcea (Roumanie) – Août/August 2017

jeanpierrerousseaublog.com

Constanța, la ville fantôme

On avait le souvenir de Constanțareine des villes roumaines de la Mer Noire. Prestige lié à une histoire mouvementée, à la présence d’un port de première importance. On a retrouvé une ville en ruines, délabrée, détruite en son propre sein. Même le bâtiment emblématique de la ville, le magnifique Casino de 1910 est à l’abandon depuis un quart de siècle.

Alors que les grosses berlines allemandes et les 4X4 pullulent en ville, les pouvoirs publics, les investisseurs privés laissent le coeur de ville dans un état lamentable.

 

IMG_1139

IMG_1138

IMG_1140

IMG_1135

A deux pas du Casino, c’est le mythique Hotel Palace qui est fermé pour une durée indéterminée, et flanqué d’un immeuble en béton lui aussi abandonné en l’état !

IMG_1129

IMG_1130

IMG_1131

L’Amirauté, siège de l’état-major de la Marine militaire roumaine, présente encore belle allure, mais on n’est pas certain que l’intérieur soit aussi reluisant que l’extérieur !

IMG_1133

Dans les rues et places du centre historique, la consternation saisit le visiteur. Pour quelques bâtiments bien conservés, ce ne sont que ruines, béances, constructions ou rénovations interrompues…

IMG_1115Une réplique de la fameuse louve romaine trône face au musée d’Art de la ville. Une statue du poète des Métamorphoses contemple le désastre de la place qui porte son nom  , c’est ici à Tomis qu’Ovide est mort en exil en 17 ou 18 de notre ère.

IMG_1120

IMG_1092Le grand musée archéologique de Constanta et en face ceci :

IMG_1091

à l’arrière du musée, tout un symbole

IMG_1095

Dans la rue principale…

 

IMG_1088

IMG_1086IMG_1102

 

IMG_1122

IMG_1096

IMG_1098

Deux belles églises, une mosquée, la première construite en béton en 1910.

IMG_1077(La cathédrale orthodoxe SS. Pierre et Paul)

IMG_1078IMG_1083IMG_1082

IMG_1116(L’église grecque orthodoxe)

IMG_1119

IMG_1085

Et du centre historique, vue imprenable sur l’immense port de Constanța

IMG_1094

Vue de l’autre côté sur une mer Noire qui peut être déchaînée

IMG_1117IMG_1137IMG_1126IMG_1134

 

 

 

Nessebar, la perle de la Mer Noire

IMG_0814 2

Les guides touristiques ne sont jamais avares de clichés : Nessebar (Несебър) est ainsi décrite comme « la perle de la Mer Noire« .

On ne s’attend pas à découvrir une telle richesse patrimoniale dans une cité balnéaire moins envahie qu’on ne l’imaginait par la foule des touristes.

IMG_0802 2

IMG_0808 2

IMG_0803 2

IMG_0820 2

IMG_0841

IMG_0835

IMG_0845

IMG_0847

IMG_0849

IMG_0848

IMG_0851

IMG_0844

IMG_0821 2

IMG_0828

IMG_0831

IMG_0836

IMG_0838

Dans pratiquement toutes les églises visitées en Bulgarie, qu’elles soient ou non encore vouées au culte, sont installés des climatiseurs dernier cri (cf.ci-dessus) qui ne sont pas toujours (!!) du meilleur effet !

IMG_0840

Comme dans la vieille ville de Plovdiv, comme dans certains quartiers d’Istanbulles maisons au soubassement fait de pierre et de brique sont recouvertes de bois.

IMG_0809 2

IMG_0811 2

IMG_0816 2

IMG_0815 2

IMG_0819 2

IMG_0806 2

IMG_0843

Le moment idéal pour une visite à peu près tranquille est l’après-midi entre 16 h et 19 h (sachant que la plupart des églises ferment à 18 h).

jeanpierrerousseaublog.com

Nessebar (Bulgarie) – Août/August 2017