Tallinn au printemps

Ce premier dimanche de mai, la capitale de l’Estonie est envahie de touristes, débarqués des bateaux de croisière géants qui ont accosté au port de la ville balte.

L’air est piquant, mais le soleil inonde la vieille ville. On est à quelques semaines des nuits blanches, et les soirées sont déjà longues.

Dans le parc de Kadriorg, la résidence d’été voulue et construite par Pierre le Grand pour sa seconde épouse, Catherine.

Le palais de la présidence de la République.

Sur cette tour médiévale de la ville haute le drapeau national est levé chaque matin à 7 h et baissé chaque soir à 23 h.

La cathédrale Alexandre Nevski

L’église Saint Nicolas

La petite maison rouge

 

La place de l’Hôtel de Ville

Un cinéma de l’ère soviétique

La nef de l’église Saint-Nicolas, transformée en musée

L’immense retable de l’autel principal, venant des ateliers de Lübeck

Sur les 33 mètres initiaux subsistent, uniques en Europe, 7m50 d’une exceptionnelle  Danse des morts

Atmosphère typique des nombreux cafés, petits restaurants de la vieille ville

Tallinn (Estonie) – Mai/May 2019

jeanpierrerousseaublog.com

Gerberoy : Roses de Picardie

JSGE3CgqSJuVpsgBntbY%wÀ l’ouest de Beauvais, le chef-lieu de l’Oisese niche un très vieux et très charmant village : Gerberoy

6ONFaGI5Qjum76IcM9QOxg

q2A87x1sTEeJZALtmpiFkg

hX2MVZTHTLayI1OUcv3aEg

xegbzvHSSCeOfGVBATD0YQ

JB1puCV0Ra+pXkFzmeKoug

70fc2bc0-6a69-4fdc-82a2-c694c29e1c6c

xPSoouh7T0uFUa3RTptHBg

C6iCdfeTTn2gfLt+NezXjA

0t%sFT+GRl+P7Lmj7FutHgLa belle maison qu’habita le peintre Henri Le Sidaner – qui est toujours propriété de sa famille.

D’autres « célébrités » ont choisi Gerberoy pour y vivre ou y exercer leur talent. Gens de télévision comme Pierre Dumayet ou Alexandre Tarta, poète comme Jean Tardieu, musiciens comme Eustache du Caurroy (1549-1609), plus près de nous comme Philippe Cassard, Nicolas Dautricourt ou Cédric Tiberghien qui y ont animé des festivals, ou Pascal Rophé dont la mère fut maire de Gerberoy de 2001 à 2008.

WERswtzYQOKbxhSABA7siwLa Collégiale Saint-Pierre

kooEdQQCSdiWRF9sCbYOvA

l8UqG6OISXCG7BRgysi9aQ

46EvKuM1TDuZy14oVUWooA

aHT8W%M0R8mkBCMjlv5xuQ

6635pSEGQ+mtsz5rXbUZfA

Ffsi9QxsTTOMQORsFrCU%w

Le jardin dessiné et conçu par Le Sidaner se visite, à l’arrière de la Collégiale Saint-Pierre. Harmonie des couleurs et des senteurs. Un must à Gerberoy (www.lesjardinshenrilesidaner.com)

iJ8tlSGwSmirLu6CvjunDg

ITn9ECnHRoOSMkVtUULyPQ(Vue sur la maison Le Sidaner)

ZqedGAa1T7eW19x+mzLdRg

JvaFiRe+Bq9aZj9h8RgVue sur les toits de Gerberoy

xsL4ZqMtQ86F7bt6q0eEEg

SXyHgrKURYeVkujzXs6MWw

%iB%UPefTj2hTEiH5i3A7A

IMG_6198

cOiE2lzXSOiuBiz4XSCY3g

CnCo0W3USG2N1JSu49i0kg

U4BViGjoQrS5I5vQ7AhjQQ

rDbJFHWIRXebwPCd0PwGMA

HBzPUM5FS5uX7Ob8F7cQ5Q

EFtd%Y%%SN2DcBx+bGZq0w

f7JvVPVNQUepBIXnlX97fQ

obPHjkt3RY+3rSuB8ZJjPg

GvevGmQ6SniJ3dDVVWQrWw

RnS4iVWOQueNMgkA1sA2EQ

En redescendant vers le village, on se dirigera vers le Jardin des Ifsqui est aussi un excellent restaurant, idéal pour un dimanche en famille… comme à la maison !

cOW%WCaPQ+e5fjge1My4ug

sXblz0YuQ5CFTrFwlwlUCg

 

 

 

 

MSZpHL0dROCHJi%eU1bL9wmUeIjFmER+evr05guwIoqwCet if en forme d’igloo est plus que quatre fois centenaire !

cG8oBTUKRHy+anU7sXcjmw

Y0oJnLWxSsWGvZ5c+XK%Dw

x%PpidkjTiqwISuBuCXoPQ

joTLpnReTsG27l2BtCgODQ

W6VbyjVlQZ27uirbfQHIegRéservation vivement conseillée : Restaurant Le Jardin des ifs

Gerberoy (Picardie) / France – Juin/June 2018

jeanpierrerousseaublog.com

 

 

 

Montpellier en mai

IMG_5506(Montpellier, place de la Comédie pavoisée le 8 mai 2018)

Les « ponts » nombreux de ce mois de mai sont l’occasion pour moi de jouer au touriste dans une ville, Montpellier, où je travaille régulièrement, mais que j’ai rarement le temps de parcourir.

Flâneries dans l’Ecusson et sur la Place royale du Peyrou.

IMG_5514Promenade du Peyrou

IMG_5518

IMG_5515

IMG_5519Le majestueux Château d’eau (1766)

IMG_5522L’aqueduc Saint-Clément (1753) et le quartier des Arceaux

IMG_5521

IMG_5525

IMG_5523

L’Arc de triomphe (1691)

IMG_5509

IMG_5512

IMG_5526

IMG_5517

IMG_5527

Le Palais de Justice

IMG_5508IMG_5513

La Cathédrale Saint-Pierre

IMG_5578

IMG_5579

IMG_5575

IMG_5576

IMG_5574Le Conservatoire de Montpellier, situé dans l’ancien Evéché, en attendant son installation dans de nouveaux locaux à l’horizon 2020.

IMG_5572

IMG_5583L’Ecole de Médecine

IMG_5584

IMG_5577Dans les rues de l’Ecusson

IMG_5569

IMG_5571

IMG_5591

IMG_5592

IMG_5605

img_5596.jpg

La Tour de la BabotteIMG_5594

IMG_5570L’Agora, cité internationale de la danse, autrefois Couvent des Ursulines.

IMG_5573Squares et placettes au calme dans le coeur de la ville.

IMG_5529

IMG_5589

IMG_5569

Eglises

IMG_5528

Sainte-Anne

IMG_5588Saint-Roch

IMG_5598Sur la place de la Comédie

IMG_5599Sur l’Esplanade

IMG_5604

IMG_5603Le Pavillon populaire

IMG_5602La salle Dominique Bagouet

IMG_5585

Montpellier (France) – May/Mai 2018

jeanpierrerousseaublog.com

 

 

 

 

 

 

 

Santorin, bons et mauvais plans

Une semaine sur l’île de Santorinau mois de mai, donne une idée assez précise des réalités qui s’offrent au touriste. On relate ici une expérience, celle d’un voyageur amoureux de la Méditerranée, qui découvrait les Cyclades et Santorin, après la Crète et Rhodes.

IMG_5477(Le vieux port de Thira/Fira)

Toutes les références sont mentionnées en fin d’article.

Pour y arriver, on a pris le seul vol direct Paris/Santorin opéré par Transavia (filiale d’Air France/KLM), pas très bon marché, mais des horaires très pratiques pour profiter pleinement du séjour : départ à 6 h 15 le lundi matin, retour à 19h55 le dimanche soir. Mention spéciale pour la ponctualité à l’aller et au retour, l’accueil et la gentillesse du personnel de bord, dans des avions neufs.

Je voulais à tout prix éviter un hôtel ou un hébergement dans les lieux les plus touristiques. Un choix qui s’est avéré d’autant plus judicieux qu’une voiture est indispensable pour profiter des multiples paysages, villages et plages de l’île. Une petite voiture se loue très bon marché (réservation à l’avance très recommandée).

En revanche, l’île est envahie de quad bruyants, polluants. Quand elle n’est pas la proie de dizaines de cars, qui déversent quotidiennement leurs lots de touristes débarqués des ferries ancrés dans la baie de Thira ou des bateaux qui font le tour des Cyclades. Et que se passe-t-il quand deux mastodontes à quatre roues se croisent dans les rues étroites ou les lacets des accès aux ports ? Mon hôtesse me racontait qu’elle s’était trouvée une fois coincée 2 heures et demie aux abords d’Oia… Le réseau routier est incapable d’absorber un développement aussi spectaculaire du tourisme, malgré de nouvelles voies en construction à l’est de l’île. On est très loin du cliché de Santorin, il y a trente ans, avec mules et mobylettes, cars brinquebalants qui faisaient la tournée des plages.

Dm7dMqZ8St6fHtzAjtIP7w

On ne peut évidemment pas déconseiller les villages de Thira/Fira et Oia, qui sont l’image, l’emblème, le cliché de Santorin, et même de la Grèce pour le reste du monde. Mais les visiter soit en début de journée, soit autour de midi. Mais plus on s’approche du coucher du soleil, plus les étroites ruelles ressemblent à un métro bondé, voir L’arrivée à Santorin.

On conseille la belle balade à pied avec vue plongeante sur la Caldera et la baie, à partir du centre de Thira/Fira jusqu’a Firostefani et ImerovigliMais les autres sites de l’île ne décevront pas, bien au contraire. Un parfum d’authenticité et de simplicité qu’on respire à Pyrgos, Megalochori, Kamari.

IMG_5491(La plage de Kamari)

Il faut dénoncer le prix scandaleux du petit téléphérique qui relie le centre de Thira/Fira au petit port (cf. photo supra) : 6 € le trajet, 12 € l’aller-retour, sauf si l’on veut tenter la montée ou la descente à pied sur un raidillon ou à dos de mulet (qui n’est pas gratuit non plus).

Pour les amateurs de plages, outre Kamari, ci-dessus, on a bien aimé Koulompos, en contrebas d’Oia, plutôt sauvage, ou au sud de l’île, Black Beach ou Vlychada, la célèbre Red Beach étant inaccessible à cause d’un éboulement récent (voir Entre le ciel et l’eau).

Beaucoup de bons restaurants, dans toutes les gammes de prix et de cuisine, plutôt à l’écart des gros flux touristiques (éviter les coûteuses terrasses d’Oia et Thira)

Ammoudi Fish Tavern : un peu cher, mais poissons frais, et situé au coeur de la petite baie d’Ammoudi, en contrebas d’Oia

img_5188

Lefkesdans le hameau de Finikia (une petite route à droite avant d’arriver à Oia). Accueil chaleureux, bien situé pour voir le soleil se coucher, prix raisonnables, cuisine authentique et inventive. Petits vins délicieux – le vin produit sur l’île doit être gouté absolument, même s’il est un peu plus cher.

Rosemary Restaurant sur les hauteurs de Pyrgos. Hautement recommandable après un apéritif pris sur la terrasse du Franco’s CaféPréparations originales, variations autour du poisson. Et comme partout accueil et service adorables.

Dans le ravissant village de Megalochoriun chaleureux établissement porté sur le bio et le naturel, FeggeraPrix modérés pour des portions très copieuses.

Plus cher, mais justifié par le cadre, la qualité des préparations, au bord de la Plage noire, à Perivolos : Sea Side by NotosPortions à nouveau très copieuses (par comparaison le double de ce qui serait servi en France).

Sur le conseil de l’hôtel, retour à Pyrgos, un soir où les entrées maritimes formaient des écrans de brume irréels, dans un établissement qui serait sûrement étoilé si le Michelin existait en Grèce, le SelenePrix élevés, du niveau d’un étoilé français, mais cuisine d’un raffinement exceptionnel. A tenter une fois au cours d’un séjour.

31525306_10155688457877602_5719857743381135360_n

Evidemment, il y a quantité de jolies tavernes, beaucoup moins chères, pour peu qu’on les cherche un peu à l’écart, comme sur le vieux port de Fira.

Pour la location de voitures, en consultant un comparateur de prix, on peut trouver très bon marché (moins de 100 € la semaine). Excellentes prestations (accueil, contact, retour)  du représentant local d’Alamo.

Santorini / Mai-May 2018

jeanpierrerousseaublog.com

Pas de pot à Pau

Je n’étais pas revenu à Pau depuis un séjour d’hiver à La Mongie, en 1970 ! C’est dire si j’en avais un souvenir plutôt vague, mais je me rappelais’une très belle vue sur les Pyrénées. Las, le week-end dernier, le couvercle nuageux et pluvieux qui recouvrait la ville natale d’Henri IV n’a jamais daigné s’ouvrir. On a donc visité Pau sous la pluie.

IMG_4097Du boulevard des Pyrénées, la vue était particulièrement bouchée !

IMG_4092Palais et place du Parlement de Navarre

IMG_4093Le château de Pau

IMG_4103

IMG_4101

IMG_4124

Le château de Pau se visite, mais avec un guide obligatoire, et selon un horaire fluctuant en fonction du nombre de visiteurs ! Samedi dernier, le guide présentait la particularité d’être à peine compréhensible, avalant un mot sur deux…

IMG_4104La grande salle à manger, l’immense table peut accueillir plus de 100 convives. Tapisseries des Gobelins aux murs, installées dans le château sur les instructions de Louis-Philippe..

IMG_4105

IMG_4108Statue en pied (et en taille réelle) du bon roi Henri.

IMG_4111Le grand salon conçu pour Napoléon IIIIMG_4113

IMG_4110

IMG_4112

IMG_4114

IMG_4115La chambre et le lit du souverain.

IMG_4119

IMG_4120

IMG_4118(Alexandre-Évariste Fragonard, La leçon du jeune Henri, 1824) : Son précepteur La Gaucherie lui lisant la trahison du connétable de Bourbon envers François Ier, il s’écrie: « Je n’aurais jamais cru un Bourbon capable d’une pareille lâcheté; je le renie pour mon parent » Il raye son nom de l’arbre généalogique de la maison de Bourbon, et le remplace par celui de Bayard.

IMG_4117La chambre de la souveraine.

IMG_4116

IMG_4121

La chambre, le lit où a accouché Jeanne d’Albret, et le berceau en forme de carapace de tortue coiffé du fameux panache blanc d’Henri IV

IMG_4122

Au Musée des Beaux-Arts de Pauquelques belles toiles, d’intérêt très inégal, notamment pour la partie contemporaine.

IMG_4126(El Greco, Saint François recevant les stigmates)

IMG_4128Brueghel l’ancienL’entrée dans l’arche, 1600

IMG_4130Alexandre Millin du Perreux (1764-1843) Vue du château où naquit Henri IV, 1820

IMG_4132Lucien Simon, Les musiciens

IMG_4134Eugène Devéria, La naissance d’Henri de Navarre, 1827

Par un samedi pluvieux, on a trouvé refuge dans une excellente auberge, très vintage, à quelques mètres du château de Pau. Très recommandable, Chez Olive.

IMG_4096

Et bien sûr la fameuse recette maison de la poule au pot au chou farci.

IMG_4098

Pau (France) – Janvier/January 2018

jeanpierrerousseaublog.com

 

 

 

Maastricht en gris et or

Maastricht est la ville la plus méridionale des Pays-Bas, capitale du Limbourg.

Maastricht symbole de l’Europe moderne – le fameux Traité instituant l’Union européenne y fut signé le 7 février 1992. Objet de tant de conflits, comme celui qui vit périr d’Artagnanlors du siège de la ville en juin 1673.

IMG_1969

Quelques nuances de gris le 4 septembre 2017 sur la Meuse.

IMG_1957L’Hôtel de Ville

IMG_1958

IMG_1962

La célèbre place du VrijthofIMG_1960

IMG_1963

L’une des plus anciennes églises de la région, Notre Dame de Maastricht

IMG_1964

La célèbre Vierge à l’enfant connue comme l’Etoile de la mer (XVème siècle)

IMG_1967La nef de Notre Dame

IMG_1968Les anciens remparts… sous deux éclairages

IMG_1988

IMG_1987

IMG_1989

IMG_1981Les ponts sur la Meuse

IMG_1982

IMG_1983

IMG_1978

IMG_1984

IMG_1985

Un conseil si vous passez par Maastricht, et que vous êtes amateur de café ou de thé, arrêtez-vous absolument chez Blanche Daeldans l’une des rues piétonnes du centre (Wolfstraat 28). On y trouve les meilleurs thés du monde, à des prix défiant toute concurrence, très inférieurs en tout cas aux enseignes parisiennes (Mariage ou Kusmi).

IMG_1991

Maastricht (Pays-Bas) – Septembre/September 2017

jeanpierrerousseaublog.com

Les blés d’Auvers

On ne se lasse pas des lieux et des paysages qui furent ceux des 70 derniers jours de Vincent Van Gogh à l’été 1890

Il y a trois ans déjà je publiais : Vincent à Auverset toute une batterie de photos.

Hier je parcourais de nouveau à la tombée du jour le Champ de blé aux corbeaux qui fut le dernier tableau peint par Van Gogh, et sans doute le lieu de son suicide.

Vincent_van_Gogh_(1853-1890)_-_Wheat_Field_with_Crows_(1890)

IMG_9902

IMG_9903

IMG_9909

IMG_9904IMG_9916

IMG_9923

IMG_9926

IMG_9925

Et toujours une excellente adresse : l’Auberge Ravoux au centre d’Auvers-sur-Oise.

Auvers-sur-Oise (France) – Juin/June 2017