La fournaise de Rangoon ရန်ကုန်

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rangoun

Rangoun, Rangoon ou Yangon est la ville la plus importante, longtemps capitale, de la Birmanie, une des plus anciennes cités du sud-est asiatique, l’un des premiers ports d’Asie.

Aujourd’hui, et depuis deux ou trois ans seulement en proie aux embouteillages et à une pollution explosive, Yangon garde le charme d’une histoire prestigieuse et porte la trace des présences étrangères successives – la colonisation britannique entre autres –

IMG_1768(Le Bouddha couché de 70 mètres de long – 1960 – de la Pagode Chaukhtatgyi)

IMG_1775 IMG_1776 IMG_1777 IMG_1778 IMG_1779IMG_1781IMG_1782

(Le marché du quartier chinois)IMG_2546 IMG_2547

(La Mairie, l’ancien quartier colonial au centre de la mégapole)

IMG_2568 IMG_2567 IMG_2566 IMG_2565 IMG_2564 IMG_2562 IMG_2560 IMG_2559 IMG_2550 IMG_2553 IMG_2551IMG_2580 (Le bac qui transporte des milliers de passagers)

IMG_2591 (Un temple hindouiste)IMG_2600 (La musique au milieu du grand marché central)

IMG_2601 (La gare centrale de Rangoon)

IMG_2602 (Dans le train de ceinture de Rangoon)

IMG_2603

Birmanie/Myanmar – Février/February 2015

Stūpas

Le stūpa (sanskrit : स्तूप) est une structure architecturale bouddhiste et jaïna que l’on trouve dans le sous-continent indien, dont il est originaire, mais aussi dans le reste de l’Asie, où il a suivi l’expansion du bouddhisme. C’est à la fois une représentation aniconique du Bouddha et un monument commémorant sa mort ou parinirvana.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stūpa

C’est par milliers qu’on peut voir ces temples/monuments en Birmanie, singulièrement dans la région de Bagan (lire http://lemondenimages.me/2015/02/18/deux-heures-en-ballon/.

Dans les grandes villes comme Rangoon ou Mandalay certains stūpas ont des dimensions spectaculaires :

IMG_1830 IMG_1831IMG_1821

L’ensemble de Shwedagong à Rangoon est considérable, la tour centrale culmine à 100 mètres, la totalité est couverte d’or pur, le clocheton du sommet est serti de centaines de pierres précieuses, le tout résultant des offrandes des fidèles venant par milliers chaque jour rendre culte à Buddha.

IMG_1860 IMG_1891

(Mandalay)

La seule région de Bagan recense plus de 2000 temples et stūpas. Quelques exemples de ces constructions dont les plus anciennes conservées remontent au XIème siècle.

IMG_2209 IMG_2196 IMG_2199 IMG_2241 IMG_2266 IMG_2267 IMG_2309IMG_2323 IMG_2379 IMG_2334 IMG_2348 IMG_2351

Birmanie/Myanmar – Février/February 2015

Encore Angkor (III)

ImageImageImage

Image

Toujours dans ce que les archéologues ont nommé le « Groupe de Roluos » (lire : http://jeanpierrerousseaublog.com/2014/02/15/un-francais-a-angkor/), non loin de Preah Kô, on trouve le Bakong.

« Le Bakong (en khmer, « Crinum asiaticum (Amaryllidacées), plante herbacée à belles fleurs blanches« ) est le temple d’état d’Indravarman I, consacré en 881. Ce temple-montagne est érigé sur le site de Hariharālaya (actuellement Rolûos) près d’Angkor au Cambodge.

Il est dédié à Shiva personnalisé en Indreshvara (le protégé d’Indra), déïfication d’Indravarman I.

Construit juste après le Preah Kô, il est le prototype de nombreux temples-montagne hindouistes khmers ; c’est unepyramide à cinq degrés sur une base carrée de 65 m de côté, décorée de garudanâga et yakṣa, dont les escaliers sont gardés par des lions. Ses décorations sont en très mauvais état pour la plupart.

Sur cette terrasse était érigée une tour centrale qui a été remplacée au xiie siècle par une tour dans le style d’Angkor Vat.

Le temple est entouré de trois murs d’enceinte avec des ouvertures en forme de gopura. Dans l’enceinte intérieure, plusieurs tours (prasat) entourent la pyramide ainsi que de petits bâtiments, tous construits en brique sauf les linteaux qui sont engrès finement sculpté.

La pyramide centrale a été reconstituée par anastylose par Maurice Glaize entre 1936 et 1943 à partir d’un amas de pierres, résultant de l’épreuve du temps, de destructions et de remaniements.

Les enceintes externes sont alternées avec des douves. » (Source : Wikipedia)

ImageImageImageImageImageImageImage

 

Bakong / Angkor / Cambodge-Kampuchea / Avril-April 2010

Angkor (II)

Suite de notre exploration des sites fabuleux d’Angkor, redécouverts en grande partie grâce aux chercheurs et archéologues de l’Ecole française d’Extrême Orient animés par Pascal Royère (http://jeanpierrerousseaublog.com/2014/02/15/un-francais-a-angkor/).

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage

Groupe de Ruolos (temples khmers du IXème siècle), arrivée au temple pyramide de Bakong, retrouvé, restauré par Pascal Royère et ses chercheurs de l’Ecole française d’Extrême Orient.

Angkor / Cambodge-Kampuchea / Avril-April 2010