Chez Berlioz à La Côte Saint-André

Sans vouloir être désagréable avec qui que ce soit, il n’est pas sûr qu’on ferait halte dans la petite ville de La Côte Saint-André (Isère) si l’un des plus illustres compositeurs, Hector Berlioz, n’y était né le 11 décembre 1803, dans une famille cossue. Le peintre hollandais Jongkind (1819-1891) y a, lui, passé les vingt dernières années de sa vie, et y est inhumé. Mais les attraits historiques et touristiques de la cité sont limités.

La maison natale de Berlioz se visite, elle a fait l’objet de plusieurs restaurations, et le musée qui y a été installé, constitue un bel hommage à l’oeuvre et la personnalité protéiformes de l’enfant du pays (un peu comme la maison des Mendelssohn à Leipzig : voir Retour chez Felix)

IMG_8997L’hôtel de ville de La Côte Saint-André

IMG_8996Les grandes halles

IMG_8998L’église Saint-André et le monument aux morts.

La maison natale de Berlioz est un musée qui se visite : Musée Hector Berlioz

IMG_8995

IMG_8987

IMG_8986

IMG_8991

IMG_8989

IMG_8988

IMG_8984

IMG_8981

IMG_8982

IMG_8994

IMG_8983

IMG_8993

IMG_8992

IMG_8990

IMG_8988

IMG_8985

 

Une recommandation si l’on veut loger dans les parages, une merveilleuse maison d’hôtes, où tout est parfait : Le Domaine de Dony,à 3 km du centre du village

La Côte Saint-André (Isère) / Août-August 2018

jeanpierrerousseaublog.com

 

 

New York : In the Magic of the Night

Un dimanche soir de décembre, la foule est peut-être moins dense sur Broadway, Times Square, Bryant Park ou la 5ème avenue devant chez Saks ou l’arbre de Noël du Rockefeller Center, mais la magie de la nuit new-yorkaise agit immanquablement.

IMG_3308

Sur Broadway

IMG_3311

IMG_3337

IMG_3314

IMG_3310

IMG_3309

IMG_3315

IMG_3316

Times Square

IMG_3318

IMG_3320

CC680DF/Internal//DCIM/101LEICA/L1010052.JPG

IMG_3335

IMG_3326

IMG_3328

IMG_3338

42th Street

IMG_3340

IMG_3342

Bryant Park

IMG_3345

IMG_3347

5th Avenue, les vitrines de Noël du grand magasin Saks

IMG_3351

IMG_3356

La tour Rockefeller et son célèbre sapin de Noël

IMG_3352

IMG_3361

IMG_3359

IMG_3362

La cathédrale St Patrick sur la 5ème avenue

New York – Décember/December 2017

jeanpierrerousseaublog.com

 

 

 

 

Le monastère de Bistrița

A quelques kilomètres à l’ouest de Piatra Neamt, sur la route de Bicaz, on découvre un des monastères les plus authentiques de la région, celui de Bistrița La destination n’est pas la plus touristique, l’ensemble joue la carte de la simplicité. Et au milieu du cimetière adjacent, se niche l’une des rares églises en bois du circuit (la plupart de ces constructions se trouve dans l’extrême nord de la Roumanie, le Maramureș.

Bistrița (Roumanie) / Août-August 2017

Piatra Neamt

Piatra Neamț vaut beaucoup mieux que la description sommaire qu’en donne le guide du Routard – décidément à éviter ! -. Ville historique, pleine de charme, assumant une modernité beaucoup mieux entretenue et avenante que Bucarest ou Constanta.

Le théâtre de Piatra Neamt.

Le musée ethnographique de Piatra Neamț.

Quelques conseils pour se loger : à 5 kilomètres à l’ouest de la ville sur la route de Bicaz, un formidable petit hôtel moderne, chambres très spacieuses et calmes, accueil familial, à un prix imbattable : 35 € la nuit (hôtel Oscar)

Et dans le centre de la ville, un seul restaurant digne de tous les éloges, même si le chef force un peu sur les sauces, le Noir

Piatra Neamț (Roumanie) – Août/August 2017

Secu hors du temps

On atteint le monastère de Secu (prononcer : Sé-cou) , fondé en 1602, par une très jolie route à peu près à 20 km de Poiana Largului quand on va vers Targu NeamtL’ensemble a beaucoup de charme, les moines y sont nombreux, les touristes connaissent la destination, mais le calme et la sérénité règnent en maîtres.

L’ermitage de Sihastria

Les guides n’en disent pas grand chose, pourtant à quelques kilomètres après le monastère de Secu, on découvre au fond d’une paisible vallée tout un ensemble monastique prospère, jadis ermitage, aujourd’hui habité de dizaines de moines très actifs dans l’agriculture et la sylviculture, le monastère de Sihastria.

Conseils de voyage : emprunter la belle route qui part de Poiana Largului vers Tirgu Mures, à une vingtaine de kilomètres sur la droite les deux monastères – Secu et Sihastria sont très bien indiqués.

Les immortelles d’Agapia

Le Monastère d’Agapia (Roumanie) est l’un des rares ensembles monastiques de la Moldavie roumaine à être peuplé par des nonnes. On pouvait naguère (1973 !) être hébergé par les soeurs. Cette tradition a été interrompue, avec l’explosion du tourisme et l’implantation de dizaines d’auberges et pensions dans toute la région.