New York : les trésors du Met (I)

Comme le Louvre à Paris, l’Ermitage à Saint-Pétersbourg,  le Prado à Madrid, le Metropolitan Museum of Art est une étape indispensable pour qui visite New York. Le visiteur doit faire des choix, tant il est impossible de tout voir en une seule visite.

Direction les salles de peinture européenne du XIXème et XXème siècles, les Français dominent de très loin…

IMG_3207Rodin, Le Penseur

IMG_3204(Alexandre Cabanel, né en 1823 à Montpellier / Echo 1874)

IMG_3198Monet, Nymphéas

IMG_3200

IMG_3202Monet, Terrasse à Sainte-Adresse, 1867

IMG_3201Monet, Le Parc Monceau, 1876

IMG_3208Delacroix, L’Enlèvement de Rébecca, 1846

IMG_3209DaumierLa troisième classe, 1876

IMG_3213 2Edvard Munch, Cyprès au clair de lune, 189

IMG_3220Edouard Vuillard, Jardin à Vaucresson, 1920

IMG_3242Van Gogh, Iris, 1890

IMG_3240Van Gogh, Verger en fleurs, 1888

IMG_3238Van Gogh, Premiers pas, d’après Millet, 1890

IMG_3246Van Gogh, L’Arlésienne, 1888

IMG_3253Van Gogh, Oliviers, 1889

IMG_3218Matisse, Esquisse pour La Danse, 1902

IMG_3231

Cézanne, Nature morte, poires et aubergines, 1893

IMG_3233Gauguin, Une ferme en Bretagne, 1894

IMG_3226Derain, Bateaux de pêche à Collioure, 1905

IMG_3237Henri Rousseau, Le repas du lion, 1907

IMG_3250Gauguin, La sieste, 1894

IMG_3255Matisse, Odalisque au pantalon gris, 1927

IMG_3224PicassoArlequin assis, 1902

IMG_3257Picasso, Au Lapin agile, 1905

New York / Décembre-December 2017

jeanpierrerousseaublog.com

 

Les cousins au musée

Le Musée national d’art de Roumanie à Bucarest ne saurait rivaliser avec les grands musées de Paris, Londres, Madrid ou Saint-Pétersbourg, mais il vaut largement la visite, surtout lorsque la canicule étouffe la capitale roumaine. Le roi Carol Ier avait du goût…

IMG_0232(Brueghel l’Ancien, Bouquet de fleurs)

IMG_0237IMG_0239IMG_0240IMG_0241(Pieter Brueghel le Jeune, Les Quatre saisons)

IMG_0242(Ecole hollandaise XVIIème s. Nature morte aux biscuits)

Quelques peintres français, mais surtout des Roumains, au XIXème et au début du XXème siècle ont vécu, travaillé dans le sillage des maîtres de Barbizon, Paris ou Giverny

IMG_0245(Vlaminck, Paysage avec meules de foin)

IMG_0247(Monet, Barques à Honfleur)

IMG_0251(Renoir, Paysage avec maison)

IMG_0253(Forain, Danseuses au repos)

IMG_0263Celui qu’on décrit comme le plus grand peintre roumain (!), Nicolae Grigorescu – ci-dessus Jeune vigneronne française – vit et travaille à Paris ou en Bretagne de 1879 à 1890.

IMG_0265

IMG_0274(Samuel Mützner, Soir à Giverny)

IMG_0276(Lucian Grigorescu, Notre Dame de Paris)

IMG_0278(Paul Miracovici, Pont sur la Seine)

IMG_0280(Gheorghe Ionescu Sin (1896-1986), Barques à Villefranche)

IMG_0282(Gheorghe Vanatoru (1908-1983), Nature morte au violon)

IMG_0284(Henri Catargi, Paysage)

IMG_0286(Viorel Huși, Auberge en Normandie)

Plus d’informations sur http://www.mnar.arts.ro/en/

Chez Marguerite D.

Elle en avait fait la villégiature de sa fin de vie : Trouville et son célèbre Hôtel des Roches noires ont hébergé la romancière Marguerite Duras (1914-1996)the-hotel-des-roches-noires-at-trouville-1870(Claude Monet, L’hôtel des Roches noires à Trouville, 1870)

IMG_8503IMG_8502IMG_8507IMG_8508IMG_8505IMG_8510IMG_8513IMG_8517IMG_8515IMG_8518(Statue de Gustave Flaubert, un voisin normand, qui rencontre à Trouville son égérie Elisa Schlesinger)

IMG_8516IMG_8512

Un peu au nord de Trouville, le village de pêcheurs moins fréquenté de Villervillequi sert de décor au film d’Henri Verneuil, Un singe en hiver, avec le célèbre duo Jean Gabin Jean-Paul Belmondo.IMG_8501IMG_8495IMG_8497IMG_8499IMG_8500

61YQRLJ7YLL._SL1000_

Trouville, Villerville (Normandie) France / April-Avril 2017

jeanpierrerousseaublog.com

Paris au printemps : la rue Montorgueil

La rue Montorgueil (qui, jadis, menait des Halles au mont..Orgueilleux !) est une des plus authentiques du centre de Paris, spécialisée depuis toujours dans les commerces de bouche, avec ses bistrots et restaurants typiques.

Image

(Claude Monet, la rue Montorgueil : « J’aimais les drapeaux. La première fête nationale du 30 juin (1878) je me promenais rue Montorgueil avec mes instruments de travail; la rue était très pavoisée avec un monde fou. J’avise un balcon, je monte et demande la permission de peindre, elle m’est accordée »)

Image

La rue Réaumur, jadis centre névralgique de la presse parisienne.

Ci-dessous, la station de métro Sentier. À gauche, la rue Montorgueil, à droite le… »mont orgueilleux »

Image

La rue Montorgueil comporte encore beaucoup de vieilles enseignes.ImageImageImage

Le fameux restaurant « Le Rocher de Cancale » : 

Fondé en 1804 par Baleine, le restaurant avait pour spécialité les huîtres que l’on vient manger après le spectacle. C’était le lieu à la mode où se retrouvaient dandies, lorettes, aristocrates et membres du Jockey-club. La carte des dîners de l’époque était pantagruélique : 10 entrées de mouton, 17 entrées de veau, 11 entrées de bœuf, 22 de volaille, 27 entremets et 30 desserts !

Il avait été choisi par La Reynière pour installer ses jurys dégustateurs en 1809 sous la présidence de son ami le Dr Gastaldy, puis de l’archi-chancelier Jean-Jacques Régis de Cambacérès.

C’est là que défilaient les personnages de la Comédie humaine d’Honoré de Balzac : Henri de MarsayMadame du Val-NobleCoralieLucien de RubempréÉtienne LousteauDinah de La Baudraye, ainsi que leur créateur Balzac-lui-même. Le restaurant est notamment cité dans : Le Cabinet des AntiquesLa Muse du départementIllusions perduesSplendeurs et misères des courtisanes et d’autres œuvres2.

C’est dans ces cuisines que le chef Langlais a créé en 1837 la sole normande3.

Il a été fermé par Borel le successeur de Baleine en 1846. Puis rouvert sous le même nom dans un autre lieu avant de revenir rue Montorgueil, mais de l’autre côté de la rue au no 78.

Dans cet emplacement actuel, subsiste encore un Rocher de Cancale avec des fresques au premier étage exécutées par Paul Gavarni. Le bâtiment fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 3 mars 1997. (Source Wikipedia).

Ci-dessous la rue Tiquetonne entre ombre et lumière.

Image

La pâtisserie Stohrer est la plus célèbre enseigne de la rue Montorgueil (la Reine Elisabeth II y fit même une halte remarquée lors de sa dernière visite officielle en France en 2004) Nicolas Stohrer fut le pâtissier attitré de Marie Leczszynska, épouse de Louis XV, et s’établit en 1730 au 51 rue Montorgueil…ImageImage

En quittant la rue Montorgueil, on emprunte une partie de la rue Jean-Jacques Rousseau…

France / Paris / Mars-March 2014

Les trésors de l’Ermitage (I)

ImageClaude Monet, Dame en blanc au jardin (1867)ImageImagePaul Cézanne, Nature morte aux pommes (1890)ImageHenri (dit Le Douanier) Rousseau, Combat de tigre et de buffle (1891)ImageVan Gogh, Souvenirs du jardin à Etten (détail) 1898ImagePaul Gauguin, Te Vaa (1899)ImagePaul Gauguin, Pastorales tahitiennes (1892)ImageImageHenri Matisse, La Desserte rouge (1908)ImageHenri Matisse, La Danse (1909)ImageFrançois Flameng, Napoléon et le roi de Rome à Saint-Cloud

Le Musée de l’Ermitage à Saint-Petersbourg est avec le Louvre à Paris et le Metropolitan à New York l’un des plus grands et riches musées du monde /The Hermitage Museum in St. Petersburg is, like the Louvre in Paris and the Metropolitan in New York, one of the largest and richest museums in the world.

Saint-Petersbourg, Russie / Décembre 2013