Amalfi en août

On a un peu de peine à imaginer que ce ravissant village de quelque 5000 âmes (hors été) a été une puissance maritime supérieure à Venise. 

Amalfi a été un des principaux ports d’Europe du IXe au XIIe siècle.

Les premières mentions d’Amalfi remontent au VIe siècle. La ville devient rapidement une puissance maritime faisant le commerce des céréales, du sel et des esclaves, exportant du bois de construction vers l’Égypte et la Syrie et important en Occident les soieries de l’Empire byzantin. Les marins d’Amalfi, les premiers d’Occident à utiliser la boussole, font la fortune de la ville. Au IXe siècle, les marchands amalfitains utilisent déjà une monnaie en or alors que la plus grande partie de l’Italie en est encore à une économie de troc.

Les relations d’Amalfi avec l’Orient sont encore illustrées à l’heure actuelle par la cathédrale dont les portes ont été fondues à Constantinople en 1066 et acheminées jusque-là par la mer. Également au milieu du XIe siècle, ce sont des marchands amalfitains établis à Jérusalem qui sont à l’origine de la fondation des Hospitaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

La République maritime indépendante d’Amalfi atteint une population d’environ 70 000 personnes lorsqu’en 1131, elle est conquise par le roi Roger de Sicile. La ville passe en 1137 sous la domination de Pise et commence à décliner rapidement. Pourtant, les Tables amalfitaines, qui furent le premier code maritime, servirent à régler la navigation dans toute la Méditerranée jusqu’en 1570.

Partout, subsistent les témoins de l’âge d’or d’Amalfi entre le Xe et le XIIe siècle, lorsque cette République maritime commerçait avec l’Orient, notamment un campanile mauresque, un plan urbain calqué sur le modèle arabe et un Duomo d’inspiration byzantine. Tous les quatre ans, une régate est organisée pour rappeler que les doges de la cité rivalisaient avec ceux de Venise, Gênes et Pise pour le contrôle de la Méditerranée.

Aujourd’hui Amalfi est une destination touristique incontournable…. et quasiment inaccessible, en plein été, par la route côtière.

IMG_8467

IMG_8503

IMG_8502

IMG_8500

C’est donc par bateau qu’on est arrivé à Amalfi (qui, pendant des siècles, n’a été atteignable que par la mer)

IMG_8465

IMG_8468

 

IMG_8472

IMG_8471

Au coeur de la petite cité, se dresse un magnifique complexe monumental, la Cathédrale (Duomo) Saint-André, qui regroupe le Cloître du Paradis (l’ancien cimetière des nobles d’Amalfi), la Basilique du Crucifix et la cathédrale elle-même, dont la façade date du XIXème siècle.

IMG_8498Sous les ors de la Cathédrale, l’église primitive

img_8484.jpg

IMG_8485

IMG_8487

IMG_8488Dans le cloître

IMG_8489

IMG_8490

IMG_8491

IMG_8493

IMG_8492

IMG_8495

IMG_8496

IMG_8494

IMG_8497

IMG_8499

 

IMG_8470

 

Mais c’est bien de la mer qu’on a les plus belles vues sur Amalfi…

IMG_8458

IMG_8461

 

IMG_8464

IMG_8463

IMG_8459

On trouve sans problème des croisières en bateau d’une journée de Sorrente vers Amalfi et Positano, avec halte baignade dans une mer chaude !

Amalfi (Italy) – Août/August 2018

jeanpierrerousseaublog.com

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s