Un coin de Normandie

IMG_1300IMG_1303IMG_1304IMG_1308IMG_1309IMG_1310IMG_1311IMG_1313IMG_1314Lyons-la-Forêt, aux confins des départements de l’Eure et de la Seine-Maritime, est l’un de ces charmants villages dont la Normandie en particulier, la France en général, sont riches, avec ici un côté très (trop ?) léché pour plaire aux touristes en quête d’authenticité.

On comprend que des artistes y aient eu leur villégiature : la pianiste Monique de laBruchollerie, disparue à 57 ans en 1972, six ans après un accident de voiture qui l’avait privée de l’usage de ses mains, le baryton Gérard Souzay, le compositeurMaurice Ravel qui y vint entre 1917 et 1922 et y acheva Le Tombeau de Couperin et y orchestra les Tableaux d’une exposition de Moussorgski.

Claude Chabrol y a tourné plusieurs scènes de Madame Bovaryet tout récemment, en août 2013, Lyons-la-Forêt a également servi de cadre à des séquences du nouveau film d’Anne FontaineGemma Bovery.

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Lyons-la-Forêt)

Lyons-la-Forêt (Normandie) / Septembre-September 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s